Ouaiiiiiiis!!! et je n'ai toujours pas pris de cours d'anglais... Heum....

Depuis tout ce temps, par où commencer? 

D'abord merci à toi, toi et toi et aussi toi pour ta fidélité même après toute cette absence. J'ai été stupéfaite de voir que le flux sur ce blog n'a non seulement pas baissé mais qu'en plus le nombre d'abonnés a augmenté! Dingue! D'ailleurs, depuis j'ai du mal à enfiler mes bottes (meuh non, même pas vrai)

Mais revenons au sujet du jour veux tu, The sujet of the retour! Bon, un essai suicidaire fini en vautrage total mais qu'importe, j'ai pris le parti de publier même mes plus gros ratés parce que c'est ça aussi l'aventure polymère, des essais-des plantages-des surprises-et des réussites, pas vrai?

Mais qu'est ce qui m'a pris de me remettre à la patouille? Tout simplement parce que ma machine à coudre, cette pétasse, m'a royalement laissée tomber sans crier gare. Plus têtue qu'une mule bretonne, elle refuse de coudre. Ne me demande pas pourquoi, là n'est pas la question et question SAV chez carrouf, c'est un festival de questions débiles! La mauvaise nouvelle c'est que j'avais prévu mes cadeaux de Noël en couture et que j'avais même acheté toutes mes fournitures. Ne voulant plus retenter l'expérience d'acheter une machine à trois sous j'ai du remiser mes idées et tout mon barda, la déception et l'incomprehension chevillées à l'âme tu penses bien... (mais avec une petite note sur ma liste au père Noël, sait on jamais!)

Après un bref episode de panique (le classique "mais qu'est que que je vais faire maintenant?"), pirouette cacahuète, c'est naturellement que je me suis retournée vers ma bonne vieille copine polymère, ma chouchoute de tous les temps, pour me tirer de cette mauvaise passe. Modeler des créatures pour 11 personnes m'a paru tout simplement impossible. Des personnages naïfs? Déjà faits et franchement, je n'avais aucune idée de comment les arranger cette fois (quand ça veut pas, ça veut pas). Et alors que je claironnai il y a encore quelques semaines que jamais je ne pourrai faire de bijoux faute d'inspiration, de technique et... ben je n'ai pas la fibre quoi!!!, le hasard m'a menée par ses jeux de malice jusqu'à une cane paysage de Mo Clay (que je te montrerai la prochaine fois). Et là BIM! LE coup de foudre! J'étais scotchée et mes doigts se sont mis à me démanger furieusement, il fallait que j'essaye! 

Je me suis goinfrée de tutos, ne pensant plus qu'à ça, j'en rêvais. Les idées affluaient et continuent encore, c'est juste de la folie. Jamais je n'aurai cru être aussi assaillie d'idées pour faire... des perles! Comme quoi hein!

Comme j'aime faire simple, qu'il fallait bien commencer et que j'avais une motivation bien particulière pour ce projet, j'ai choisi ultra simple pour démarrer : un extrait d'un tableau de Klimt. Voui Madame! J'ai voulu faire du Klimt et sans clay gun en plus! Han là! plutôt suicidaire comme reprise... N'ayant jamais jamais jamais fait de cane de ma vie (ou une qui a finit directement à la poubelle après m'avoir fait jurer de ne plus recommencer), je me suis dit que démarrer par une cane visage ce serait vachement logique. Optimiste, motivée, carrément à côté de la plaque (ou décidément folle), je me suis lancée sans filet, et pour corser le tout tu rajoutes deux moyens en vacances de 9 et 13 ans qui s'entretuent à tout bout de champ, chacun à un bout de la table (toi au milieu sinon c'est pas drôle ). C'est sûr qu'après ça, t'es bonne pour l'HP direct!

Malgré un ping pong endiablé de mots doux en tout genre entre mes deux énervés, j'ai patiemment empilé mes petits bouts de pâte, façonné les yeux, galéré avec le nez... le résultat est bof brut comme ça je trouve mais dans un montage il peut faire sympa, à voir... par contre, je ne m'attendais pas à ce que ça fasse des kilomètres de cane! Qu'est ce que je vais bien pouvoir faire de tout ça?

Allez, j'arrête de bavasser et je te montre le truc (évidemment tu peux critiquer, c'est même ce que j'attends de toi!)

 

 

Zou, j'entends des "maaaaaaamaaaaaaaaan" encore plein de sommeil résonner à mes oreilles... 

Ce que je peux te dire c'est que malgré les difficultés éprouvées lors de ce premier essai, je ne m'avoue pas vaincue! Alors tu vas en voir passer de la pâte et des canes (ou pas hein), et des essais (si tu savais comme mon cerveau bouillonne!). Je te propose donc une nouvelle aventure polymère où je prends le pari de réussir à allier mon univers avec ces nouvelles techniques et ces nouveaux supports. On y go?

 

Alors à bientôt! !!!!