J'adore l'automne, vraiment! Toutes ces couleurs chamarées invitant à la rêverie, annonçant le cocooning forcé par l'hiver. J'adore ces odeurs de la terre, le crépitement des premiers feux de cheminée... J'adore voir la brume le matin s'attarder au pied des arbres, dans les champs environnants, conférants paix et féerie aux paysages pourtant si familiers. Comme une façon de redécouvrir le cadre qui nous entoure dans une version enchanteresse.
Oui, j'aime l'automne qui nous invite à ralentir, à se retrouver chez soi, ensemble, au calme.
Saison des châtaignes et des noix ramassées, saveur de réconfort aussi...
Décidément, j'aime toutes les saisons, mais c'est toujours avec ravissement que je savoure octobre et novembre qui s'annonce.

Alors pourquoi? Pourquoi remettre de l'été en pleine passion pour la fin d'année?

 

Je ne sais pas. Depuis notre déménagement, je parcours 1h30 de route pour aller travailler, et 1h30 retour. J'ai la chance d'habiter dans une région boisée, pleine de magie et d'enchantements, et cette heure et demie là, je la passe à me délecter des merveilles de la nature et à rêver... Quand tout à coup, une image s'est imposée à moi, celle de cette petite paire de BO aux couleurs licorne. En pleine période couture en ce moment, je n'imaginais pas ressortir pâte et tout le tralala, et encore moins bidouiller des perles! Et pourtant, pour désencombrer mon esprit, il m'aura bien fallu en passer par l'étape patouille.

 

 

Le projet s'annonçait rapide dans sa réalisation. Quelques tours de machine à pâte, empilage des rectangles, découpage à la lame puis à l'emporte pièce et le tour était joué. Petite séance ponçage ce matin et les voilà en train de sécher.

Finalement, l'arc en ciel n'a pas fini de me tarauder, et quand bien même il pourrait jurer avec l'automne, j'y vois la lumière qui continue de nous éclairer malgré les jours assombris par la météo et raccourcis par la circonstance. Comme un rappel que cette lumière nous appartient, elle est en chacun de nous. Libre à nous de l'afficher et de la faire briller tout au long de l'année.

 

Bon, c'est pas la révolution polymérique, c'est même ultra enfantin tant dans le style que pour la création. Mais ça me plaît beaucoup, beaucoup plus que mes premières tentatives multicolores.

Voilà voilà, c'était ma pause fimo dans ma phase boulimie couture. D'ailleurs, si ça te tente de convertir un rideau en porte bébé ultra pratique et confort, ou si tu veux quelques idées cadeaux pour Noël, je te donne rdv sur mon blog de bidouilles en chiffons ici (cliclic).

 

À bientôt!!